Navigation – Plan du site

Lexique de Revues.org

Plan | Texte |

Texte intégral

Espaces

Espace de travail

1L’espace de travail est un espace sur un serveur du Cléo dédié à la conception des sites des revues, ou à la refonte de sites déjà existants sur le portail. Dès qu'une revue adhère à Revues.org un espace de travail lui est créé. Lorsque le projet de refonte ou de migration d'un site d'une revue du portail est engagé, le site de la revue est copié sur l'espace de travail. Cet espace est privé. Il permet donc de commencer la mise en ligne de la revue sans que celle-ci soit visible par les internautes. Il est accessible à l’adresse http://lodel.revues.org/​0x/​nom_de_la_revue

Espace de production

2L’espace de production comporte les mêmes éléments que l’espace de travail, mais il est accessible pour tous, c’est un espace public. Il est accessible à l’adresse http://nom_de_la_revue.revues.org. La « mise en production » d'une revue est effectuée une fois que le site en espace de travail est terminé (maquette, contenu) et validé par le Cléo et la revue. Une fois que la revue est passée en espace de production, l'espace de travail est fermé, et la revue peut continuer le travail de mise en ligne de la revue directement en espace de production, sur le portail Revues.org.

Lodel

Interface côté édition

3L’interface côté édition est l’interface qui permet de faire des modifications de contenu dans la revue (ajouter un document, un article…). Cette interface n’est accessible qu’aux personnes en charge de l’édition de la revue. Certains milieux utilisent le mot « back office » pour désigner ce type d’espace.

Interface côté site

4L’interface côté site est le site de la revue tel qu’il apparaît à l’internaute. Il est accessible à tous. Certains milieux utilisent le mot « front office » pour désigner ce type d’espace.

Migration

5Transfert des données et adaptation de leur mise en forme en vue de leur exploitation par un autre système de traitement des données. Par exemple, migration des données exploitées par la version 0.7 de Lodel vers la version 0.8. Les migrations sont souvent accompagnées par une modification de la maquette du site (ajout de fonctionnalités, modifications graphiques...).

Modèle éditorial Lodel

Modèle éditorial

6Le modèle éditorial ou ME définit les types de publication et de document utilisables dans Lodel ainsi les différents champs à renseigner dans la base de données. Les modèles éditoriaux sont entièrement modifiables et personnalisables en fonction de l’utilisation souhaitée de Lodel. Il est ainsi possible d’adapter Lodel à des types de publications très variées. Revues.org ne gère, en revanche, qu’un seul ME par version de Lodel. Des variations mineures peuvent cependant exister entre les revues, soit en raison de l’histoire (le ME mûrit progressivement), soit en raison de particularités de la revue, essentiellement du point de vue des index (chaque revue peut disposer de types d’index spécifiques).

Maquettes

Lodelia

7Maquette générique de revue développée par Revues.org comprenant des templates et des feuilles de styles CSS. Elle est basée sur le modèle éditorial de Revues.org. Revues.org a connu deux générations de Lodelia :

  1. Première génération de Lodelia (2002-2007) : Lodelia bleue, Lodelia rouge, Lodelia verte. Cette génération s’appuie sur une matrice commune, qui est ensuite « forkée ». Il est impossible de rétablir le lien avec la matrice. Il y a donc une parenté entre la matrice et les maquettes qui en découlent, mais le lien entre elles est rompu.

  2. Deuxième génération de Lodelia (2007-...) : Lodelia 1.0 pour Lodel 0.7 (2007) / Lodelia 2.0 pour Lodel 0.8 (2007). C’est une maquette commune, gérée par SVN. Cela signifie que les modifications réalisées sur la maquette sont appliquées immédiatement à toutes les revues utilisant cette maquette. Seuls les CSS diffèrent d’une revue à l’autre. Ainsi, les méthodes de développement sont appliquées aux créations de maquettes. A terme, 90 % des maquettes de revues devraient être gérées via des Lodelia 2.0.

Lodelscript

8Langage de template propre à lodel. Il est basé sur php et MySQL. Il permet de réaliser des maquettes de sites dynamiques, c’est-à-dire des maquettes qui font références à des informations contenues dans une base de données. Il ne nécessite pas de connaissances approfondies des langages php et MySQL.

Maquette

9La maquette d’un site est ce qui définit l’apparence, l’ordonnancement des contenus et l’ergonomie du site. Elle détermine l’architecture du site et la mise en forme des données. La maquette comprend les templates (définition des contenus affichés sur la page) et les CSS (mise en formes des contenus).

Fil d’Ariane

10Élément de navigation d’un site permettant de visualiser dans quel niveau hiérarchique du site la page en cours se situe. Cet élément de navigation est cliquable pour faciliter la navigation. Exemple : partie 1 > sous-partie1.3 > sous-partie1.3.2 > document 1

Barre de navigation

11Partie de l’interface d’un site composée de liens permettant d’accéder aux différents documents publiés dans le site.
Constante, souvent à gauche et toujours présente.

Barre d’outils de la page article

12La barre d'outils située au dessus du texte de l'article permet d'une part de modifier l'affichage du texte d'un article (augmentation de la taille de la police), et d'autre part d'accéder à d'autres versions du document : version fac-similé, PDF, version imprimable, version pour envoi par mail.

Pied de page

13Dans la Lodelia, le pied de page est affiché dynamiquement sur toutes les pages du site. Il contient les liens et mentions suivantes : Plan du site - À propos - Contacts - Crédits - ISSN électronique : xxxx-xxxx, Nous adhérons à Revues.org - Édité avec Lodel - Flux de syndication.
Le plan du site est généré via la maquette, les textes "A propos, Contacts Crédits" sont des texte de type "information", placés dans une collection intitulée "information" qui sont appelés par la maquette dans le pied de page. L'ISSN électronique est renseigné dans les métadonnées du site côté Lodel.

Stylage

Modèle de document assistant de stylage.

14Le modèle de document Revues.org contient les styles reconnus par Lodel avec le modèle éditorial de Revues.org. Il permet le stylage des documents en vue de leur importation dans Lodel.

15Le modèle propose également une assistance à la préparation éditoriale des documents. Divers traitements automatiques sont disponibles dans les menus de correction : stylage/typographie/notes de bas de page. Ils permettent d'une part de nettoyer les documents (suppression de styles, mises en formes...) et d'autre part d'enrichir leur qualité typographique.

Feuille de style (bureautique)

16Une feuille de style contient la liste, le nom et la description formelle (mise en forme) des styles employés dans un document. Les styles ont une fonction d’harmonisation de la mise en forme du document (tous les paragraphes stylés en « Titre 1 » auront la même mise en forme). Les styles ont aussi une fonction sémantique, exploitée par Lodel : ils qualifient les paragraphes. Cela permet par exemple de constituer automatiquement des sommaires (à partir de tous les paragraphes stylés en « Titre X ») ou des index.

Feuille de style (CSS)

17L’un des objectifs majeurs de CSS est de proposer une stylisation indépendante de la structure du document. La maquette, par exemple, ne décrit que l’architecture interne, tandis que CSS décrit tous les aspects de la présentation : mise en forme des paragraphes, des caractères, position des blocs de textes ou images. Elles peuvent être intégrées dans le document html (dans la balise <head>) mais on les définit généralement dans un fichier externe (xxx.css) que l’on appelle depuis toutes les pages du site. Cela permet d’avoir une seule feuille de style pour tout le site et d’homogénéiser sa mise en forme. On peut cependant définir plusieurs feuilles de style pour plusieurs types d’affichage du même site (par exemple, une mise en forme « consultation du site » et une mise en forme « impression ».

Mise en forme locale

18Une mise en forme locale dans un logiciel de traitement de texte est un attribut formel (couleur, taille, forme de police etc.) appliqué à un paragraphe ou une chaîne de caractères. Contrairement aux styles, cet attribut supplémentaire ne porte pas sur un type générique de paragraphe (titre, notes de bas de page...) mais sur un mot ou un paragraphe, il est donc local. On applique par exemple une mise en forme locale « italique » sur le titre d’un ouvrage. Pour un document destiné à être importé dans Lodel, les mises en forme locales sont à proscrire sauf si elles sont motivées par une décision éditoriale.
Exemples :

  1. il faut mettre en italique le titre d’un ouvrage ou une locution latine.

  2. Il ne faut pas augmenter la taille de la police du style « titre1 » en y ajoutant une mise en forme locale « corps 36pt ». Si on veut que les « titre1 » s’affichent, dans Word, avec un corps 36pt il faut changer l’attribut « corps » du style « titre1 ». ainsi qu’opérer une modification côté site (CSS)

  3. cf. précis de stylage.

Interopérabilité

XML

19XML, eXtensible Markup Language, est un langage descriptif, s’appuyant sur des balises, permettant de structurer des contenus. Il permet d’organiser des données. C’est un format ouvert qui permet l’utilisation des données dans différents contextes ou avec différentes applications (interopérabilité). Par exemple au flux RSS est conforme à un schéma XML, ce qui lui permet d’être interprété dans n’importe quel agrégateur de flux ou d’être utilisé pour la syndication de contenu.
La structure d’un document XML est définissable et validable par un schéma (anciennement : DTD).

XML schema, DTD

20Un document DTD, XML schema est un document permettant de décrire la structure d’un document XML. Il permet notamment de vérifier la validité de ce document. Un document XML schema est lui-même un document XML alors que DTD utilise une syntaxe spécifique.

TEI

« La TEI que l’on pourrait traduire par groupe d’initiative pour le balisage normalisé des textes est une norme de balisage, de notation et d’échange de corpus des documents électroniques fondée sur le SGML. Elle s’est élaborée pragmatiquement à partir des besoins de structuration, de conceptualisation et de mise en réseau de textes. »

21Plus simplement, la DTD TEI, fondée à l’origine sur le SGML et s’appuyant désormais sur le XML, est un langage de marquage qui permet d’échanger des données textuelles, notamment pour les sciences humaines et les études sur les textes littéraires. Une version allégée dite TEI Lite contient les définitions des éléments les plus couramment utilisés.
Ses éléments recouvrent toutes les spécificités littéraires, qu’elles concernent le document lui même (paragraphes, strophes, chapitres, notes de bas de page, etc.) ou qu’elles lui soient extérieures (commentaire éditorial, interprétation, analyse, etc.).
Source : http://blogokat.canalblog.com/​archiv...20/​220271.html
Son utilisation est prévue dans Revues.org.

Métadonnées

22Les métadonnées sont des informations attachées à un document qui permettent de le qualifier. Des métadonnées peuvent être attachés à n’importe quel type de document (texte, image, son, vidéo…). Elles servent à faciliter la recherche d’information, faciliter l’interopérabilité, faciliter la gestion et l’archivage, gérer et protéger les droits. Exemples de métadonnées : auteur, titre, type de document.
Il existe des standards de métadonnées. Les métadonnées Lodel sont conformes au standard Dublin Core ce qui facilite interopérabilité des informations éditées avec Lodel.

Syndication de contenu

23La syndication de contenu sur Internet consiste à afficher sur un site des informations qui se trouvent sur un autre site qui les rend disponible (dans un flux rss par exemple). C’est par ce procédé qu’on peut afficher les informations scientifiques de Calenda sur le site d’une revue.

Agrégation

24L’agrégation de contenu est un procédé d’affichage plusieurs flux de syndication en même temps. Un agrégateur de contenu peut être intégré sur une page d’un site internet. Il existe aussi des applications dédiées (RSS Bandit, RSS reader…).

OAI

25L’OAI (Open Archives Initiative) est un projet international qui vise à faciliter l’échange et la valorisation d’archives numériques. Elle permet de créer un outil de recherche simultanée dans plusieurs catalogues de bibliothèques. Il se base sur un protocole d’échange de métadonnées, OAI-PMH (Open Archives Initiative Protocol for Metadata Harvesting).
Définition simple et précise : http://blogokat.canalblog.com/​archiv...pas/​index.html

Dépôt OAI

26Revues.org dispose d’un dépôt OAI, c’est-à-dire une base de données interrogeable via le protocole OAI-PMH. Les documents édités pas Revues.org sont donc potentiellement accessibles depuis tous les systèmes de recherche utilisant le protocole OAI-PMH.

METS

27Metadata Encoding and Transmission Standard.
http://www.loc.gov/​standards/​mets

HAL

28Le serveur HAL permet de déposer et de rendre publics des documents scientifiques de toutes les disciplines.
http://hal.archives-ouvertes.fr/​

Édition

Continuité des collections

29Principe d’échange des métadonnées entre les différentes plateformes d’édition d’une même revue. Plusieurs revues ont édité leurs anciens numéros sur le portail Persée et les récents sur Revues.org. La continuité des collections permet d’afficher sur le portail Revues.org les sommaires des numéros disponibles sur Persée. On navigue ainsi sur le site de la revue sur Revues.org dans les numéros édités sur Persée. Ce n’est que pour l’affichage du document que l’internaute est renvoyé sur Persée. La réciproque est vraie. Ce procédé améliore considérablement la cohérence d’une édition. Exemple : http://jsa.revues.org

Texte intégral

Citabilité

30Pour qu’un document publié sur Internet soit citable, il faut qu’il soit accessible dans la durée à une adresse définie. La citabilité des documents est facilitée par Lodel dans la mesure où il conserve son URL lorsqu’on choisit de le déplacer. C’est dans un souci de continuité de la citabilité que Revues.org préconise de ne pas détruire ou dépublier des documents publiés.

Charte qualité / Rapport de qualité (organisation)

Cahier des charges d’une revue

31Le cahier des charges est élaboré par le maître d’ouvrage, c’est-à-dire par l’entité qui souhaite éditer une revue électronique. C’est un document qui décrit de la façon la plus précise possible, les besoins auxquels le maître d’œuvre doit répondre.
Revues.org peut intervenir dans l’écriture du cahier des charges en raison de sa connaissance des techniques disponibles et des fonctionnalités que celles-ci permettent.

Autorisation de diffusion (droit de reproduction)

32Les revues doivent demander aux auteurs le droit de diffuser en ligne. Le document type utilisé est le suivant :

’’Auteurs :’’
’’Je soussigné…………..…..autorise à titre non exclusif …………[Titre de la revue]…………. à reproduire et à diffuser sur le portail Revues.org, les articles et contributions publiés sous mon nom dans ladite revue ainsi que les traductions et les illustrations dont je suis l’auteur.’’

33Ou :

’’Ayants droits :’’
’’Je soussigné…….. agissant en sa qualité d’ayant droit de ……………. autorise à titre non exclusif …………[Titre de la revue]…………. à reproduire et à diffuser sur le portail Revues.org, les articles et contributions publiés sous son nom dans ladite revue ainsi que les traductions et les illustrations dont il est l’auteur.’’

Statistiques

Visite / visiteur

34Le visiteur d’un site est l’internaute qui consulte le site. Il faut distinguer dans le comptage statistique les visites, les pages vues et les hits.
Le nombre de hits est le nombre d’appel de fichiers (de tous types : HTML, PHP, images, PDF, CSS…).
Le nombre de pages vues est le nombre de téléchargement des pages (HTML, PHP).
Une visite correspond à un ensemble de pages vues par un utilisateur avec un laps de temps entre 2 pages vues inférieur à 1 heure.
Les statistiques de Revues.org sont disponibles à l’adresse : http://www.revues.org/​statistiques

Les métiers de Revues.org

Développeur

35Informaticien qui développe de nouvelles fonctionnalités et les nouvelles versions de lodel (php, MySQL)
http://leo.hypotheses.org/​1667
http://leo.hypotheses.org/​1504

Intégrateur

36C’est la personne qui s’occupe de réaliser les maquettes (lodelscript +CSS)

Administrateur de systèmes d’information

37Responsable du SI = des données et de leur gestion.
http://leo.hypotheses.org/​1828

Administrateur système

38Informaticien qui s’occupe de la gestion, de la maintenance et du développement des serveurs

Éditeur/trice

39Il/elle accompagne les revues dans les différentes étapes de leur projet d’édition : cahier des charges, définition de l’architecture et des fonctionnalités du site, formation des utilisateurs du système de publication, suivi de l’édition des nouvelles publications.
http://leo.hypotheses.org/​1879

Assistant d’édition

40Il assiste les revues qui en ont besoin (pour des raisons techniques, ou par manque de moyens) à la mise en ligne de leur revue.
http://leo.hypotheses.org/​1684

  • Revues.org